À qui s'adresse cet accompagnement ?

La Mémoire
Cellulaire

La Mémoire Cellulaire a pour but d’aller chercher les informations, dites mémoires, qui circulent dans le corps à l’insu du mental.
On repère les comportements aberrants et schémas répétitifs pour remonter aux évènements de notre vie qui sont porteurs de ces mémoires, afin de les ressentir dans notre corps jusqu’à « l’éprouvé », pour les désactiver.

Quels sont les outils utilisés ?

Les outils

  • La grille de vie, est un document papier sur lequel vous allez noter tous les événements de vie, il est le lien indispensable vers le réel, concret et vérifiable de votre histoire.
  • La Bio Résonance Cellulaire® (BRC), est un outil créé par Véronique Brousse, qui permet au corps de se dire, il s’utilise grâce au test kinésiologique.
  • La descente dans le corps, est le but de la méthode en Mémoire Cellulaire, car elle permet d’aller contacter, nos mémoires pour les éprouver et les désactiver.
  • Le thème astrologique est un outil d’éclairage de nos mémoires, notre but de vie, nos freins, nos talents, etc.

Comment se déroulent les séances

les séances

La première séance est avant tout un espace de dialogue, de partage de votre histoire et de ce qui vous motive à entamer le chemin de conscience que propose la mémoire cellulaire. Les séances suivantes laissent beaucoup plus de temps au corps.
Il s’agit de descendre comme dans un bocal pour traverser la couche de l’intellect (partie cortex du cerveau), la couche émotionnelle (partie limbique), pour contacter la sensation, puis l’éprouvé (cerveau reptilien).
Nous partons à la recherche du levier, dans le corps, qui vous permettra, comme un ressort, de vous « retourner » intérieurement.
Les séances s’espacent généralement d’un mois, afin de laisser le temps, à la fois à votre corps d’intégrer le travail, et à vous de poser les actes que nous aurons vu ensemble en fin de séance.

Tarif

80 euros / Durée : entre 1h15 et 1h30
me contacter

"J'ai appris à écouter mon corps pour me centrer sur mes ressentis corporels. Je ne connaissais pas les pratiques liées à la mémoire cellulaire et j'ai été souvent interloquée par la puissance de mes prises de conscience."

- M.G, patiente